Devenir auxiliaire de puériculture

Le métier d’Auxiliaire de Puériculture est un métier très demandé aujourd’hui en France, car le nombre des structures d’accueil de jeunes enfants ne cesse d’augmenter, sans oublier que la présence de l’Auxiliaire de Puériculture dans les hôpitaux, les services de pédiatrie et les structures sociales est et restera indispensable. En effet, une formation d'auxiliaire de puériculture présente une multitude de débouchés, les titulaires d’un Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture ont un grand choix quant au métier qu’ils veulent exercer, selon leurs qualités, leurs disponibilités et leurs ambitions.

Retrouvez dans ce dossier :

Si vous avez besoin d'aide pour préparer votre concours d'Auxiliaire de puériculture, vous pouvez faire ci-dessous une demande gratuite de documentation pour une préparation par correspondance :


Bien préparer son concours d'entrée en IFAP

Concours pour entrer en formation et devenir auxiliaire de puériculture

Le concours d’admission :

Pour s’inscrire à une formation Auxiliaire de puériculture il faut tout d’abord réussir le concours d'entrée d'auxiliaire de puériculture. Ce concours se fait en deux temps : d’abord il faut réussir l’épreuve écrite pour pouvoir passer ensuite l’épreuve orale.

  • L’épreuve écrite, notée sur 20 points, se compose de deux parties : l’épreuve de culture générale et l’épreuve d’évaluation des connaissances de la biologie humaines.
  • Suite à sa réussite à l’épreuve écrite, le candidat passe l’épreuve orale qui est également composée de deux parties : la présentation d’un exposé de 15 mn et un entretien de 20 mn durant lequel le candidat doit convaincre le jury de sa motivation.

La préparation du concours :

  • Préparation par correspondance 

  • Classe prépa 

Qui peut devenir auxiliaire de puériculture en passant le concours d'entrée ?

  • Avoir 16 ans minimum au moment du concours et 17 ans au début de la formation
  • Avoir le brevet des collèges au minimum ou du CAP petite enfance ou d'un diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au niveau V minimum.

Programme formation Auxiliaire de puériculture

La formation pour devenir auxiliaire de puériculture (IFAP)

La formation d'auxiliaire de puériculture contient 8 modules d’apprentissage qu’il faut valider ainsi que 6 stages qu’il faut effectuer dans différentes structures. Pour une formation complète il faut effectuer 1435 heures d’enseignement dont 840 heures de stage, sauf en cas de cursus partiel où les candidats n’ont que quelques modules à valider, ce qui raccourcit la durée de la formation.

Le programme pour devenir auxiliaire de puériculture :

La répartition des modules est comme suit :

Modules

Théorie

Stage

1 : L’accompagnement d’un enfant dans les activités de la vie quotidienne 5 semaines (175 heures) 6 semaines
2 : L’état clinique d’une personne à tout âge de la vie 2 semaines (70 heures) 4 semaines
3 : Les soins à l’enfant 4 semaines (140 heures) 6 semaines 
4 : Ergonomie 1 semaine (35 heures) 2 semaines
5 : Relation – Communication 2 semaines (70 heures) 4 semaines
6 : Hygiène des locaux hospitaliers 1 semaine (35 heures) 2 semaines 
7 : Transmission des informations 1 semaine (35 heures) Sans stage
8 : Organisation du travail 1 semaine (35 heures) Sans stage

Les types de formation d'auxiliaire de Puériculture

Il existe différentes formations pour devenir auxiliaire de puériculture :

  • Formation Initiale
  • Formation Continue
  • Formation en Alternance
  • Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE)
  • Cursus Partiel

Le financement de la formation pour devenir auxiliaire de puériculture :

Il existe plusieurs possibilités pour financer sa formation si le candidat n’est pas en mesure de prendre en charge lui-même la totalité des frais de la formation. Les aides au financement de la formation Auxiliaire de Puériculture se fait selon le profil du candidat, sa situation financière et professionnelle, selon la ville et selon l’école choisie. Le candidat doit répondre à un certain nombre de condition pour bénéficier d’une aide.

Beaucoup de structures offrent une prise en charge totale ou partielle, telles que le Conseil régional, Pôle-Emploi, la Mission locale, les banques, etc.


En quoi consiste la profession d'auxiliaire de puériculture

Le métier d'auxiliaire de puériculture

Après l’obtention de son diplôme et suite aux différents stages effectués au sein de différentes structures de Puériculture, l’Auxiliaire de Puériculture peut choisir son lieu de travail selon ses préférences. Ce métier est demandé dans plusieurs établissements éducatifs, sanitaires et sociaux. Chaque lieu de travail a ses avantages et ses inconvénients. Le plan de carrière dépend aussi, en partie, de lieu où exerce l’Auxiliaire de Puériculture, tout comme le salaire, bien que la rémunération ne diffère pas beaucoup d’une structure à une autre, car elle dépend surtout du grade et de l’ancienneté.

1. Où peut travailler l’auxiliaire de puériculture ?

L’Auxiliaire de Puériculture peut travailler dans des structures d’accueil de jeunes enfants : crèches, micro-crèches, halte-garderie, multi-accueil, jardin d’enfants, jardin d’éveil. Dans ce cadre, l’Auxiliaire de Puériculture doit s’occuper d’enfants qui ont entre 3 mois et 3 ans, les accompagner dans leur évolution quotidienne, leur apprentissage et leur accorder tous les soins nécessaires (hygiène, sécurité, nutrition, etc.)

Il lui est également possible d’exercer ses fonctions dans des structures sociales telles que les pouponnières, où il faut prendre en charge entièrement l’enfant et les PMI où sa mission est d’accueillir les enfants et les mamans tout en étant à leur écoute et en leur offrant un soutien moral et des conseils.

Le métier d’auxiliaire de puériculture est notamment très demandé dans les milieux sanitaires : Néonatologie, maternité, service pédiatrie et réanimation. Dans ce milieu, l’Auxiliaire de Puériculture se charge de la bonne santé, de l’hygiène et du confort de l’enfant dès sa naissance. Il faut également offrir un soutien et un encadrement aux parents.

La rémunération de l’Auxiliaire de Puériculture varie de 1300 € à 2300 €, selon le lieu de travail et l’ancienneté.

2. Ce qui distingue le métier d’auxiliaire de puériculture des autres métiers dans une même structure :

Bien que la ressemblance entre le métier d’Auxiliaire de Puériculture et ceux du personnel en collaboration étroite avec elle puisse porter confusion, le rôle de l’auxiliaire de puériculture a ses propres spécificités et requiert des qualités propres à lui. Il faut donc ne pas confondre l’auxiliaire de puériculture avec l’aide auxiliaire de puériculture, l’aide-soignante, l’infirmière puéricultrice et l’éducatrice de Jeunes Enfants.

3. Une fois devenue auxiliaire de puériculture, quelles évolutions ?

L’auxiliaire de puériculture peut bien évidemment évoluer dans son milieu de travail en montant en grade et en gagnant de l’ancienneté, ce qui augmente son salaire. En outre, ce métier peut donner l’occasion de modifier sa carrière par le biais d’une formation passerelle afin de devenir Infirmière de Puériculture, Éducatrice de Jeunes Enfants ou Aide-soignante.