De plus en plus de personne souhaitent devenir auxiliaire de puériculture et ceci est normal car ce métier est recherché. En effet, selon l'étude 966 de la DREES, faite en juin 2016, le nombre des structures d’accueil était de 13.700, en 2014, offrant 423.000 places, soit plus de 3% de plus que l’année d’avant. Par conséquent, ce créneau est en évolution, ce qui accroît les débouchés pour les professionnels de la Petite Enfance. Sans oublier le nombre d’hôpitaux, de PMI et de services de pédiatrie. C'est un métier qui recrute !

Si vous avez besoin d'aide pour préparer votre concours d'Auxiliaire de puériculture, vous pouvez faire ci-dessous une demande gratuite de documentation pour une préparation par correspondance :


Ou exercer la profession d'auxiliaire de puériculture

Les lieux de travail de l’auxiliaire de puériculture :

Dans les structures d’accueil des jeunes enfants, l’auxiliaire de puériculture peuvent exercer leur métier au sein de plusieurs établissements, tels que la crèche, la micro-crèche, la multi-accueil, la Halte-garderie, le jardin d’enfants, le jardin d’éveil et les pouponnières.

Dans un cadre sanitaire, l’auxiliaire de puériculture peut travailler dans les PMI, les services de néonatologie ou de pédiatrie, les maternités ainsi que les réanimations.


Rémunération Auxiliaire de puériculture

Combien gagne l’auxiliaire de puériculture ?

Le salaire de l’auxiliaire de puériculture varie d’environ 1300€ en début de carrière et arrive à 2300€ en fin de carrière.

La rémunération est calculée selon le grade et l’échelon. Le type de la structure a son influence sur la grille salariale, les personnes qui travaillent dans le secteur privé n’ont pas le même salaire que celles qui travaillent dans le secteur public.


Liste des tâches de l'auxiliaire de puériculture

Les Missions

Dans une structure d’accueil, le rôle de l’auxiliaire de puériculture est de :

  • Accompagner les enfants tout au long de la journée dans leurs activités.
  • Apporter aux enfants tous les soins nécessaires à leur hygiène, leur confort et leur nutrition.
  • Être à l’écoute des parents et leur donner des conseils.
  • Soutenir les enfants dans leurs premières découvertes d’eux mêmes, de leurs capacités et de leurs limites.

Dans un cadre sanitaire, l’auxiliaire de puériculture doit :

  • Accueillir les parents et les enfants.
  • Prendre soin des enfants et des nouveaux nés.
  • Apprendre aux parents les gestes indispensables pour s’occuper du bébé.
  • Rassurer et réconforter les parents et les enfants.
  • Veiller au bien-être et à l’hygiène de l’enfant, qu’il soit malade ou en bonne santé.
  • Surveiller l’état de santé des enfants malades ou prématurés.

Qualités pour réussir

Qualités requises

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut avoir les qualités suivantes :

  • Le sens de l’observation
  • Le sens de l’écoute
  • La prévoyance
  • La délicatesse et la douceur
  • Un vocabulaire approprié à la communication avec les enfants
  • La capacité de travailler en équipe
  • La capacité d’adaptation
  • La patience
  • L’endurance
  • Le sens du sacrifice

Avantages et limites du métier d'auxiliaire de puériculture

Avantages et les inconvénients du métier

Dans les structures d’accueil de jeunes enfants, il y a beaucoup d’avantages pour les auxiliaires de puériculture, comme le fait de pouvoir accompagner les enfants dans leurs premières années et de contribuer à leur éducation et leur évolution. Parmi les points positifs, il y a aussi les weekends et les vacances. En revanche, le travail avec les enfants a quand même ses points négatifs, comme les cris et les pleurs qui deviennent insupportables en fin de journée ou la communication avec certains parents qui ne sont pas faciles à gérer.

Dans les hôpitaux et les services de pédiatrie, il y a aussi certains inconvénients, tels qu’assister aux souffrances d’un bébé et de ses parents. Les horaires qui ne sont pas fixes, ne rendent pas les choses faciles pour les Auxiliaires de Puériculture qui sont obligés, parfois, de sacrifier leurs weekends ou leurs vacances. Mais, ce travail a ses avantages, le plaisir que peut avoir une auxiliaire de puériculture à partager les moments de joies avec les parents qui viennent d’avoir un bébé et les soutenir et les réconforter, est immense.


Différence avec les autres métiers de la petite enfance

Différence entre le métier d’auxiliaire de puériculture et les autres métiers de la petite enfance

Il y a souvent confusion entre le métier d’auxiliaire de puériculture et les autres métiers en rapport avec la petite enfance, comme celui d’aide-auxiliaire de puériculture, Éducatrice de Jeunes enfants ou Infirmière de Puériculture (puéricultrice). Mais, il y a une différence aussi bien, sur le plan de la mission de chacune que sur le plan des diplômes et de la formation.


Evolution de carrière auxiliaire de puériculture

Evolutions de carrière et pousuites d'études

Selon la formation de base et l’expérience dans le métier d’auxiliaire de puériculture, des évolutions et des changements de carrières peuvent être envisagés. Il est possible à l’auxiliaire de puériculture d’évoluer dans son métier et de monter en grade, comme il lui est possible de suivre une formation qualifiante et d’obtenir un diplôme afin de devenir éducatrice de jeunes enfants, aide-soignante ou encore puéricultrice.


Témoignages d'auxiliaire de puériculture

Témoignages

D'autres personnes sont devenus auxiliaire de puériculture ! Retrouvez ici leurs retours d'expérience avec leurs conseils. Ces témoignages vous permettent de comprendre ce métier.